On entend de plus en plus souvent parler d’entreprise qui mettent en place une démarche de prévention des risques. La cartographie des risques est aujourd’hui un véritable outil d’anticipation de leur impact car elle permet de visualiser de façon claire et précise les risques de votre entreprise sous la forme d’un graphique. Découvrez ce mois-ci dans notre nouveau dossier cet outil qui pourrait bien vous aider dans votre quotidien de chef d’entreprise.

 

 

Commençons par l’essentiel

Voici la définition selon Wikipédia :

« La cartographie des risques (ou « cartographie de l’aléa ») permet d’analyser et interroger TOUS les risques dans leurs caractéristiques spatiales. Elle intervient à plusieurs échelles et peut représenter soit la répartition spatiale des aléas, soit celle des enjeux (ce qui est susceptible d’être endommagé), soit celle des vulnérabilités, ou une combinaison des trois facteurs. »

 

Dans le cadre de l’entreprise, la cartographie des risques est un outil de management utilisé dans une démarche d’étude et de gestion du risque. Elle consiste à recenser les risques et à les synthétiser sur un document dans lequel ils seront placés en tenant compte de leurs impacts s’ils survenaient et de leurs fréquences hypothétiques.

 

Tous les types de risques y sont répertoriés, ainsi les métiers de l’industrie, de l’artisanat ou du BTP ne sont pas les seuls concernés. Même les startups innovantes sont amenées à utiliser cet outil afin d’anticiper des problématiques techniques mais également de management, d’actions commerciales ou encore en termes de ressources humaines.

 

A quoi ressemble une cartographie des risques ?

En général, la carte est réalisée sous la forme d’un tableau. Le placement se fait selon deux axes :

  1. L’axe horizontal correspond à l’impact en cas d’apparition du risque (de supportable à majeur)
  2. L’axe vertical pour à la probabilité de survenance du risque (de très peu probable à très probable).

 

Il est important d’utiliser des codes couleurs pour indiquer en rouge ou orange ce qui est vraiment dangereux et en vert ou en jaune ce qui l’est moins.

On peut numéroter les risques pour ne pas surcharger le tableau et indiquer les numéros dans une légende en dessous :

 

 

 

Comment élaborer votre propre cartographie des risques ?

 Voici nos conseils pour mettre en place votre propre carte. Il nous parait évident de vous conseiller de constituer une équipe de travail qui connaît bien l’entreprise afin de remplir les étapes clés :

  1. Le recensement

D’abord on recense les principales activités de l’entreprise puis on identifie et analyse les risques qui peuvent affecter leurs fonctionnements ;

 

  1. L’évaluation

On s’attarde sur chaque risque avec d’en déterminer son risque d’apparition et d’impact ?

L’impact peut être de plusieurs natures : perte d’image, perte monétaire, arrêt de production, accident de travail, …

 

  1. La mise en place de solution

Durant cette dernière étape, on doit établir une liste d’actions possible à mettre en œuvre pour réduire le risque.

 

Voici un exemple de tableau de gestion des risques :

Type d’activité Risques Solutions
Opérationnelle Panne d’un équipement clé

 

– Effectuer des contrôles réguliers sur les machines et les équipements clés ;

– Disposer de pièces de rechange

 

Informatique Perte des données clients

 

– Avoir un anti-virus et un pare-feu efficaces et régulièrement mis à jour ;

– Sécuriser le réseau wifi ;

– Réaliser des sauvegardes régulières des données en les dupliquant sur des serveurs ;

– Protéger les accès par des mots de passe

 

Stratégie Manque de visibilité sur le carnet de commande

 

– Améliorer la confiance avec les clients

– Apporter des compétences ou des services supplémentaires

 

 

Vous pouvez également ajouter une colonne supplémentaire « Apparition » et y écrire le descriptif des actions qui ont été mise en place :

Type d’activité Risques Solutions Apparition
Opérationnelle Panne d’un équipement clé

 

– Effectuer des contrôles réguliers sur les machines et les équipements clés ;

– Disposer de pièces de rechange

– Formation à la maintenance

 

Le 15/11/18

Panne de la machine-outil n’4

Solution : Technicien réactif et en connaissance de ce type de panne

Pièce en stock

Réparation en moins d’une demi-journée

 

 

Pourquoi élaborer une cartographie des risques ?

L’intérêt de ce tableau et vous l’aurez compris en lisant cet exemple c’est bien entendu d’être en connaissance de tout ce qui pourrait mettre en péril votre entreprise mais surtout d’être réactif car vous avez déjà des solutions dans le cas où ces derniers surviendraient.

Selon la taille de votre structure, elle pourrait prendre un certain temps d’élaboration certes mais elle pourrait tout aussi bien vous faire gagner beaucoup en anticipation et en quiétude.

Et nous vous suggérons également l’utilisation de cet outil qui pourrait vous être utile dans le cadre de la rédaction de votre document unique qui lui est obligatoire.

Enfin pour terminer, n’hésitez pas à faire appel à des cabinets spécialisés dans la prévention et l’étude des risques industriels qui seront à même de vous accompagner pour établir votre propre cartographie.